Dimanche 27 juin 7 27 /06 /Juin 08:00

entete blacksad A

 

Blacksad est une série qui se compose pour le moment de trois albums qui peuvent se lire indépendamment.
Les intrigues se déroulent dans une Amérique des années 50. Les auteurs font évoluer des animaux en guise de personnages… détail important que l’on oublie rapidement, tant les ressemblances avec la race humaine y sont troublantes.
Dans ce monde, un chat noir, vêtu d’un imper un peu pouilleux, bosse pour son compte. Le détective privé mène l’enquête clope au bec.
Chaque album aborde un thème et dispose d’une ambiance graphique qui lui est propre. Ils trouvent en effet leurs références dans des événements historiques et médiatiques réels :
- Chômage et corruption pour le premier tome…
- Racisme, ségrégation imposée par les « Artics » (proches cousins du KKK) et enjeux politiques pour le second tome…
- Maccarthysme et nucléaire dans le troisième tome.

Le choix de traiter des thèmes forts et chargés d’histoire dans un monde animalier permet au lecteur de ne pas être pris à parti.

 

A première vue, rien d’original. Du polar. Des enquêtes qui se mènent doucement mais sûrement, rebondissements et personnages charismatiques en prime.
Et pourtant, nous avons tous salué la qualité des trois premiers albums de Blacksad. Ce polar américain « à l’ancienne » se savoure. On adhère rapidement et on s’attache aux personnages principaux et secondaires.

 

Double-casquette pour GUARNIDO qui à la colorisation choisit l’aquarelle, ce qui campe une atmosphère racée de polar des années 50. Certains d’entre nous en ont perçu les odeurs (cigarettes, …) et les sons (voix graves, blues mélancolique…) qui s’en dégagent. Au dessin, il nous offre des visages très expressifs et des décors détaillés à souhait. La qualité graphique est saluée dans différentes chroniques. On remarque au passage les ambiances ternes du second tome qui contrastent avec les couleurs chatoyantes du troisième album.
Les découpages de planches donnent une réelle dynamique au récit. Les personnages secondaires évoluent autant que le héros. Tous retiennent l’attention, du flic de bas étage au savant fou, de la starlette au malfrat, sans oublier le parvenu ou le journaleux payé à la petite semaine. La race animale choisie pour chacun est judicieuse sur l’ensemble de la série. Tous rendent crédible ce monde original qui singe à la perfection les déviances humaines.

 

Avant lecture, quatre lecteurs assez sceptiques sur l’intérêt de la série, Blacksad n’inaugurant ni le polar en BD, ni l’utilisation d’animaux humanisés.

Après lecture, des avis quasi unanimes de l’équipe de k.bd sur la qualité des trois albums. Il semblerait que les Espagnols Juan DIAZ CANALES (scénariste) et Juanjo GUARNIDO (dessinateur) soient parvenus à réunir, dès le premier tome, les ingrédients nécessaires à un bon polar, malgré un petit bémol de Mo’ la fée sur le tome 2, de Yaneck et Lunch sur le tome 3.

 

Si vous voulez nous lire :

David sur la série.
Vicklay : tomes 1, 2 et 3.
Yaneck : tomes 1, 2 et 3.
Mo' la fée : tomes 1, 2 et 3.
Lunch et Badelel : tomes 1, 2 et 3.

  Le site consacré à la série : Blacksadmania.

signature mo' juin 2010

Par k.bd - Publié dans : Synthèses - Communauté : Les lectures de Florinette
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Chercher un article dans nos blogs

 

Carte de visite

Si vous souhaitez nous contacter :

k.bd@hotmail.fr

 

facebook 

 

Pour suivre notre actualité :

 

400px-Netvibes Logo.svg2

 

Profil Babelio :

Mon profil sur Babelio.com

Derniers Commentaires

Catégories

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Partager

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés