Donjon zénith, tome 1

Publié le par k.bd

entete donjon

 

Alors que je me porte volontaire pour la synthèse de cette merveilleuse épopée, je me rends compte ô combien est difficile la noble tâche qui consiste à prendre le relais de David, tant son engouement pour le genre est communicatif et sa prose pétillante.
Cette quête, issue des cerveaux torturés de Joann Sfar et Lewis Trondheim, aurait de quoi faire frémir bon nombre d'aventuriers. Mais puisque nous sommes équipés, gardons notre couvre-chef, car nous en aurons bien besoin dans ce Donjon labyrinthique débordant de monstres, de trésors et de surprises.

Avant de nous engouffrer dans le premier opus de cette série d'une effrayante longévité, nous nous devons de parler un peu de ses auteurs trop peu connus du grand public.
Joann Sfar, qui n'avait alors que quelques œuvres à son actif (Petrus Barbygère, Les Potamoks,...), était en plein dans la vague Héroïc Fantasy.
Il a alors fait des pieds et des mains pour lancer sa collaboration avec Lewis Trondheim, lui proposant les sujets les plus fous. Et c'est probablement le plus farfelu d'entre eux qui retint l'attention de l'auteur (auréolé de l'Alph-Art Coup de cœur d'Angoulême pour Lapinot) : non pas un album d'Héroïc Fantasy, mais près d'une centaine, au rythme de deux à quatre par an.

Ambitieux, c'est effectivement comme cela qu'on pourrait qualifier le projet conçu par les deux hommes. Car Donjon ce n'est pas une série, mais cinq ! Et de nombreux autres auteurs ont rejoint la bande pour faire vivre ce phénomène de la bande dessinée : Christophe Blain, Manu Larcenet, Boulet, Kerascoët, Mazan, Yoann, Blutch, Carlos Nine et j'en passe...
Aujourd'hui c'est pas moins d'une trentaine d'albums qui ont vu le jour depuis 1998, pratiquement toujours le fruit des deux têtes pensantes au scénario. De quoi rendre dingue tout collectionneur de BD qui se respecte, avec une numérotation d'album chaotique à souhait.

Mais je m'égare, nous devions parler du tome 1... Donjon Zénith donc !
Le Zénith, c'est l'apogée du Donjon, son heure de gloire. Les aventuriers se bousculent pour y entrer et de vils envahisseurs cherchent à s'en accaparer.
Heureusement, le Gardien gère son entreprise avec fermeté et tient ses comptes méticuleusement, satisfaisant ses clients-aventuriers, nourrissant son personnel-monstres et renouvelant ses pièges. Un véritable business !
Il peut également compter sur son fidèle Marvin, une espèce de dragon, mais végétarien quand même (si, je vous jure que c'est un dragon, il a cramé mon Donjon Zénith tome 1 le con !). Et aussi sur Herbert, un noble canard gaffeur, anti-héros par excellence, qui se retrouve pris au piège et embarqué dans une aventure épique.
Le titre du premier album, Cœur de Canard, raconte donc comment Herbert et Marvin deviennent amis alors que le Donjon subit une réelle invasion de tentacules encapuchonnés.

Côté graphisme, Lewis Trondheim, qui a été le premier à poser sur papier le scénario de Joann Sfar, a imposé sa touche personnelle. On sait à quel point l'auteur a du mal avec le style réaliste, ce pourquoi il affectionne les "gros nez" ou les protagonistes anthropomorphes. Il crée alors une galerie de monstres et de personnages impressionnante et attachante.

Dire que Donjon est une série médiévale fantastique humoristique avec des canards et des dragons serait un peu réducteur. Car les auteurs ont développé tout un univers centré autour du donjon, comme un certain J.R.R. Tolkien l'avait fait pour une autre œuvre bien connue. Il réinventent ainsi l'Héroïc Fantasy en y apportant ce petit supplément d'âme et d'humanité qui est leur marque de fabrique commune.
Ils introduisent également d'autres ingrédients que l'on retrouve dans d'autres de leurs travaux, comme la considération de la vie et de la mort, l'amour, l'amitié, etc...

Nous qui avons (re)lu ce premier opus épique sommes unanimement enjoués.
Badelel souligne que l'originalité du concept n'a d'égal que sa simplicité, qui permet à Donjon de passer les années sans prendre une ride. Une bande dessinée complètement décalée et abracadabrante qui joue avec les codes de l'Héroïc Fantasy.
Pour David, Donjon est une œuvre incontournable du genre. Les lecteurs qui ne sont pas attirés a priori par l'Héroïc Fantasy prendront autant de plaisir que les autres. La preuve, Yvan qui n'est pas très fan du genre, a quand même apprécié la manière originale et intelligente d'aborder le sujet. Avec des dialogues très bons, des situations imprévisibles et un univers de plus en plus riche.
Quant à moi, je trouve que c'est tout simplement la plus incontournable des séries abordant l'univers du jeu de rôle.

Vous souhaitez poursuivre l'aventure ?
Donjon Potron-Minet raconte formation de celui qui deviendra le futur Gardien, et la création du Donjon.
Donjon Zénith décrit l'apogée du Donjon, son âge d'or et surtout les aventures d'Herbert et Marvin.
Donjon Crépuscule signe le déclin du Donjon et la déchéance des principaux personnages.
Donjon Parade se situe entre les albums 1 et 2 de Donjon Zénith et retrace les aventures, légères et humoristiques, d'Herbert et Marvin.
Donjon Monster raconte une aventure de l'un des personnages secondaires de la saga.
Des séries qui sortent en parallèle mais qui traitent de périodes différentes du donjon. C'est donc à vous, amis lecteurs, de remettre de l'ordre dans tout ça.

Ah, et pour finir, il y a aussi Donjon clef-en-main, pour ceux qui veulent se lancer dans une partie délirante de jeu de rôle dans l'univers de Terra Amata.

Alors chers lecteurs, vous laisserez-vous tenter par la multiplicité des choix qui s'offrent à vous ? Ou Donjon n'est-il a vos yeux qu'un concept de plus dont le monde de la bande dessinée aurait très bien pu se passer ?

 

signature lunch nov 2010

Publié dans Synthèses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

David 14/02/2011 13:43


Merci pour l'info :-) Effectivement, nous n'y avons pas pensé...
Je crois cependant, que les Donjons Pirates ont eu des petits problèmes judiciaires avec les auteurs... Il me semble.


Baccs 13/02/2011 12:19


Si vous ne connaissez pas, divers auteurs ont réalisé quelques planches regroupées sous le site "Donjon pirate" (le but étant de retrouver l'auteur). Y'a un peu de tout, mais globalement c'est
assez marrant pour ceux qui aiment la série :
http://donjonpirate.free.fr/


Lunch 13/02/2011 10:52


Ah oui, intéressante comme info ^^


yvan 13/02/2011 10:34


Pour ceux que ça intéresse, voici la liste des albums de Donjon par ordre de parution :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_albums_de_Donjon_par_ordre_de_parution

C'est dans cet ordre là que je les ai lu ;)