Raging Bulles

Publié le par k.bd

rb01.jpg


Vous l'avez peut-être remarqué, depuis peu, nous avons un lien vers un blog nommé Raging Bulles.
Et vous vous demandez peut-être ce que c'est, exactement, le Raging Bulles !

Nous allons donc vous expliquer tout ça :
Raging Bulles, c'est six bande-dessinées, disséquées par des bédéphiles avertis, des professionnels et des auteurs, lors de rencontres mensuelles dans trois villes de France. Si le concept est né de l'initiative de Greg à Bordeaux, il s'est rapidement exporté (avec son instigateur) vers Marseille, et depuis peu vers Toulon.
Les trois villes parlent en même temps des mêmes bande-dessinées, méticuleusement sélectionnées parmi les nouveautés, et en débattent avec les spectateurs, venus nombreux pour assister à l'événement.
Et je rajouterais que si le concept de k.bd est un peu similaire, Raging Bulles est un peu notre cousin : car parmi nous Lunch connait le projet depuis sa fondation, et Champi anime les débats sur Toulon.

Un petit aperçu des lectures du premier Raging Bulles (*), pour l'ouverture de la saison IV (déjà) :
- Aqua Alta : À en croire l'avis quasi-unanime des chroniqueurs : passez votre chemin !
Sortie de deux albums en même temps alors qu'un seul aurait suffit (opération commerciale exacerbée), bande-dessinée qui se veut architecturale style François Schuiten mais sans grand talent... les points négatifs se sont suivis, malheureusement.
- Arzack : Malgré une différence de qualité de dessin flagrante entre les deux univers soulignée, c'est l'un des albums plébiscités par les chroniqueurs tout de même. Un Moebius. Pas le meilleur, mais un Moebius quand même.
- Bienvenue : Récit bien mené dans l'ensemble par l'auteur de Aya de Yopougon, mais trop de personnages. Les chroniqueurs s'y sont facilement perdus. Le contenu, la vie dans le 8ème arrondissement parisien visiblement, n'a pas été au goût de tous.
- Cerebus : La claque de la soirée, tant graphique que narrative. Un auteur un peu fou, qui a travaillé 30 ans sur son œuvre, plus de 6000 pages auto-éditées aux USA. C'est le plus grand projet de l'histoire de la bande-dessinée. L'album est un pavé, et ce n'est que le premier volume (deuxième en fait, mais on va passer les détails) sur 16 tomes parus aux USA. Un pari risqué par l'éditeur, mais pourquoi pas ? L'histoire est aboutie, le personnage principal très accrocheur, le découpage des cases original. Dixit Guillaume Trouillard (Colibri, La saison des Flèches) : « le meilleur rapport temps/prix de la BD ! »
- Local : Un album assez volumineux là encore, entièrement en noir et blanc. Il illustre des scènes de vie d'une fille qui se cherche. L'album a été bien accueilli par les chroniqueurs, même si certains l'ont trouvé inégal selon les histoires.
- La pes rekin : Une BD illustrée par le dessinateur de Lincoln avec un scénario à la fois sombre et décalé : un gars qui tue des chiens pour aller pécher le requin en les plaçant au bout de sa ligne.

Vous habitez Bordeaux, Marseille ou Toulon ?
Vous aimez la BD ?
Alors n'hésitez plus : rendez-vous au prochain Raging Bulles !
 

rb02.jpg

* Images et compte-rendu du Raging Bulles de Bordeaux

presentation avatars juin 2010

Publié dans Administration

Commenter cet article